iOS, Android, Windows Phone… Quel OS domine le marché mobile ?

A l’aube de l’an 2019, il est intéressant de se demander quel OS domine le marché du mobile… Les smartphones sont devenus la norme et il y en a presque plus en circulation sur le territoire que d’habitants. En outre, de plus en plus de fabricants se mettent à fabriquer des dual Sim afin que les gens puissent n’avoir qu’un seul smartphone à gérer tout en ayant deux cartes et deux numéros. Afin de mieux gérer la séparation entre privé et professionnel. Parce que ces petits appareils introduisent insidieusement un réflexe de vérification des mails pro et de son boulot.

La domination incontestée d’Android

Android continue de dominer le marché du mobile dans le monde entier. De fait, son seul réel concurrent depuis quelque temps n’est autre que l’iOS de Apple. Mais celui-ci ne parvient pas à s’imposer face à son concurrent, même si sa part de marché est plus qu’honorable en raison de la politique menée par la marque à la pomme.

iphone avec ios
Un iPhone avec iOS légèrement à la traîne face à Android

Android ne commercialise pas de smartphone. C’est un OS pur et dur qui est multi plateforme. Et c’est probablement là que réside sa force. Tout comme c’est la force de Windows sur ordinateur. Mais nous en toucherons un mot plus loin. Android ne fait qu’équiper des smartphones. Ceux de Samsung, mais aussi ceux de Huawei qui domine un marché chinois très porteur, mais aussi des marques plus discrètes comme Motorola, LG, Wiko, etc.

Android profite de cette véritable écurie pour asseoir sa domination et posséder plus de 80% des parts de marché. Et cela ne se limite pas uniquement aux smartphones. Sur tablette également, l’OS est très bien placé. Et son OS pour pc commence à décoller, même si cela reste encore très discret au niveau des chiffres.

La croissance se remarque surtout en Chine. En 2016, Android représentait 78 % des parts de marché. Actuellement il approche des 90 %. Et pour cause, Huawei domine le marché intérieur de l’Empire du Milieu. Il possède plus de 30 % des parts de marché et est devenu le deuxième fabricant au monde, juste après Samsung.

Chez nous, Android reste aussi le leader incontesté avec 80 % de parts du marché. Juste devant iOS qui est son unique concurrent sérieux, même s’il ne peut rivaliser en nombre.

Apple, un maintien et même une progression

Apple pâtit  de sa stratégie. Son OS n’est disponible que sur ses appareils. Un secret de fabrication et un code source développé en interne et qui n’est pas divulgué aux autres. Contrairement à Android où tout est libre, ou presque.

Dans certaines régions du monde, Apple souffre d’une baisse des ventes, notamment à cause de la politique tarifaire de la marque, mais aussi de la montée en puissance de géants chinois. C’est le cas de Huawei, par exemple, qui l’a détrôné mi-2018 de sa seconde place de fabricants mondiaux. Et derrière Huawei se cachent de nombreusesautres marques comme Oppo ou encore Xiao Ming qui étranglent toute tentative sur les marchés émergents.

Sur le marché anglo-saxon, iOS se maintient a un bon niveau, même s’il reste derrière Android. Mais c’est de loin le marché où les ventes sont les meilleures, probablement grâce à la marque maison. La sortie régulière de nouveaux modèles y est aussi pour quelque chose. Tout comme l’absence de risque de virus qui n’est pas pour déplaire à certains utilisateurs.

Une cruelle absence de concurrence

Lorsqu’on regarde les différents chiffres et analyses disponibles dans les divers médias (journaux, blogs, etc.), on remarque à quel point l’année 2018, et probablement encore plus pour l’année 2019 à venir, trahit un cruel manque de concurrence.

windows phone nokia
Nokia et son Windows Phone a fait naufrage

Certes, il y a plusieurs OS : Android, iOS sont bien connus. On connait aussi la tentative des Windows phone, de Symbian. Ou même d’oubliés comme BlackBerry.

Justement, parlons-en…

BlackBerry montrait des résultats insolents. La société canadienne possédait de belles parts de marché grâce à ses smartphones. Mais la chute de ce géant a laissé un vide qui n’a pas été comblé par un nouveau venu. A la place, ce sont les géants déjà en place qui se sont partagés le gâteau. Diminuant de fait la concurrence et un réel choix pour l’utilisateur.

Idem pour Windows et son partenariat avec le finlandais Nokia. Nokia était un géant, presque un immortel, dans le secteur du téléphone. Seul problème, il a raté le tournant du smartphone et n’a pas pris les bonnes décisions avec un OS développé par Windows. Cela dit, il n’est de secret pour personne que le rachat de la marque par Windows était prévu et que tout était fait pour que Windows puisse entrer sur le marché du mobile en ayant une position dominante. Comme le relate cet article.

Enfin, Symbian, la version de Linux pour mobile n’a jamais vraiment convaincu.

Cela laisse le consommateur avec le choix dichotomique de l’OS Android qui est fait pour l’utilisateur lambda et l’iOS d’Apple qui est cadenassé et où on n’a pas de liberté de développement, sans compter qu’il est disponible uniquement sur iPhone.

Fermer le menu