La technologie au service des seniors

Le vieillissement est inexorablement lié à la perte de l’autonomie et de certaines facultés comme la vision et l’audition. Pour aider les seniors à faire face aux difficultés qui en résultent, certaines entreprises misent sur la technologie. Elles proposent des gadgets intelligents et intuitifs.

Les téléphones portables pour seniors

Le téléphone portable est un outil technologique majeur apparu à la fin du 20e siècle. Il a été adopté par toutes les couches de la société et les seniors ne sont pas restés en marge de cette révolution. Des études montrent que plus de 80% des personnes âgées de plus de 65 ans possèdent un téléphone portable. Alors que certains constructeurs se concentrent sur la puissance de l’appareil photo ou la rapidité du processeur pour satisfaire les plus jeunes, d’autres réfléchissent sur les exigences des personnes âgées.

Les fonctionnalités des téléphones portables par les seniors

Les modèles de téléphones pour seniors sont caractérisés par leur ergonomie et leur simplicité. Qu’il s’agisse des smartphones ou des mobiles classiques, il existe une grande sélection de téléphones portables pour les personnes de plus de 65 ans. Ils permettent d’accéder principalement à des fonctions basiques telles que l’émission et la réception d’appels et éventuellement de SMS. Cependant, certains modèles permettent également d’exécuter les applications de gestion d’agenda, de répertoire, un haut-parleur et une lampe torche. Toutes ces possibilités sont très utiles pour le maintien des relations sociales des personnes âgées.

téléphone seniors

Les avantages des téléphones portables pour seniors

Le téléphone portable pour senior est tout d’abord un outil social pour son utilisateur. Il lui permet de rester en contact avec le monde extérieur à travers ses proches. L’effet de l’isolement est moins ressenti que le senior soit en maison de retraite ou non. Il ne se retrouve donc pas seul et sans vie sociale.

De plus, pour pallier le vieillissement et les limites physiques qu’il impose aux personnes âgées, ces téléphones sont dotés de caractéristiques spécifiques. Le plus souvent, les touches ont une très grande taille et une surface en relief. Cela permet aux utilisateurs malvoyants de vite les repérer grâce au toucher. Le volume des alertes sonores est également élevé pour permettre aux malentendants d’être alertés en cas d’appel entrant. La batterie, quant à elle, est toujours très puissante, avec la meilleure autonomie possible afin que l’appareil soit tout le temps en marche. Enfin, certains modèles sont équipés d’un clapet pour éviter l’émission hasardeuse d’appels.

Les dispositifs d’alerte en cas de chute

La chute est l’une des principales causes de décès chez les seniors. En France, plus du tiers des personnes âgées de plus de 65 ans perdent la vie suite à une chute. Pour réduire ces statistiques, il existe deux types de solutions technologiques. La première utilise un bouton d’alerte manuel tandis que la seconde se sert de capteurs de mouvements pour détecter automatiquement les chutes et donner l’alerte.

Les dispositifs d’alerte manuels

Il s’agit de solutions technologiques basées sur l’utilisation d’un bouton de transmission d’alerte à un centre d’assistance. Ce bouton est généralement posé sur un bracelet ou un collier et porté par la personne en situation de dépendance. En cas de problème, il appuie sur le bouton et un SOS est automatiquement transmis. La limite de ce type de dispositif réside est que l’état de la personne en difficulté peut ne pas lui permettre d’exercer une pression suffisante sur le bouton. Dans ce cas, aucun SOS ne sera transmis.

Les détecteurs automatiques de chute

Ce sont des dispositifs programmés pour déclencher automatiquement une alerte vers un centre d’assistance lorsqu’ils détectent une chute chez l’utilisateur. Ce dernier est ainsi sûr de recevoir de l’aide rapidement, quelle que soit la gravité de son état. Actuellement, de nombreux équipements sont utilisés pour porter les capteurs de détection automatique de chute. Cependant, les plus en vogue sont les bracelets et les lunettes. Lorsque la personne âgée trébuche ou tombe suite à un malaise, le détecteur enclenche le processus d’envoi d’une alerte. Celui-ci comprend une suite d’étapes dont l’objectif final est de confirmer l’état du porteur puis de transmettre un signal d’alerte. La plupart des modèles fonctionnent suivant les étapes ci-après :

  • décompte de 20 secondes d’immobilité au sol,
  • vibration pendant 30 secondes pour prévenir de l’envoi imminent de l’alerte,
  • envoi automatique d’un message d’alerte pour signaler la chute.

En moins d’une minute, les services de secours sont ainsi avertis de l’état de l’utilisateur et se dépêchent pour lui offrir les premiers secours. Au cours de ce processus, il est possible d’annuler l’alerte en appuyant sur un bouton, ou parfois en posant simplement la main sur le capteur.

La domotique : une option innovante pour les seniors

Les maisons connectées sont en vogue depuis quelques années. Cela se comprend facilement parce qu’elles offrent de nombreux avantages aux ménages en termes de confort et de praticité. En ce qui concerne les seniors, ce type de maison peut ajouter des fonctionnalités de la « domo-médecine ». Il s’agit d’options spécifiques pour la surveillance sanitaire des utilisateurs de manière générale à travers des bilans de santé réguliers. La domo-médecine équipe la maison intelligente de nombreux capteurs discrets et connectés. De manière relativement autonome, ils sont capables de détecter les chutes, d’évaluer la glycémie, de prendre la tension artérielle ou encore d’alerter les proches et les services d’urgence en cas de difficultés.

technologie seniors

Le bracelet électronique et le pilulier connecté

Ces deux solutions électroniques sont particulièrement adaptées aux seniors de plus de 70 ans. Le bracelet électronique permet de traquer les déplacements du porteur grâce à des capteurs qui envoient des signaux vers un smartphone. Les proches des seniors peuvent ainsi vaquer normalement à leurs occupations tout en ayant un œil sur eux. Il est possible de délimiter un périmètre au-delà duquel le bracelet émet un signal d’avertissement.

De plus, en cas de chute, certains bracelets sont équipés d’un émetteur de stimulation électrique dont le rôle est de réveiller la victime s’il s’agit d’un évanouissement. Si ce n’est pas le cas, le bracelet signale cela par une alerte et en fonction du modèle, envoie un SOS à un centre d’assistance pour la prise en charge rapide de la victime. Le pilulier connecté, quant à lui, permet de rappeler au senior la prise d’un médicament. Au cas où celui-ci souffrirait d’Alzheimer, c’est la solution idéale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *