schmooze

Schmooze, un nouveau concurrent à Tinder

Le segment des applis de rencontre est en pleine ébullition. Il faut dire qu’avec les différents confinements et restrictions, il n’y a pas eu beaucoup d’alternatives aux rencontres virtuelles. Voici donc un nouveau venu, un peu décalé, mais qui risque de rencontrer un certain succès, surtout chez les jeunes.

Le pari de l’appli Schmooze, c’est d’amener la culture du même dans les applis de rencontre. Ça a bien marché avec le Dogecoin pour les cryptomonnaies, ça pourrait donc matcher pour les jeunes qui cherchent un plan ou une histoire.

Surtout que l’humour a toujours été une bonne manière d’aborder les gens et de briser la glace entre des personnes qui ne se connaissent pas du tout. Le même est donc un biais idéal pour amener les gens à cliquer sur les profils des autres.

Schmooze est une appli de rencontre basée sur le mème

En tous cas, c’est le pari qu’a fait l’appli Schmooze, développée par une entrepreneuse indienne, Vidya Madhavan. Et preuve que son projet suscite l’intérêt, elle a déjà levé 270.000 dollars lors d’un premier tour de table des investisseurs. Certes, on ne peut pas qualifier ce financement de raz-de-marée financier, mais c’est un bon début pour nue appli en phase test depuis l’été 2020 et qui a déjà 10.000 téléchargements.

Le public ciblé est avant tout celui de la génération Z, accroc aux réseaux sociaux et à la culture du même.

Derrière le côté humoristique de l’appli se cache un vrai algorithme qui prend en compte de nombreux paramètres pour proposer des matchs. L’algorithme tient compte des biographies, des goûts culinaires et musicaux, de la volonté d’entreprendre, etc. Et aussi, du type d’humour pour que les personnes appréciant un humour noir matchent plutôt ensemble, de même pour celles qui sont plutôt jeux de mots et calembours.

Pour le moment, elle n’a pas encore débarqué en France, le temps de s’implanter correctement au pays de l’oncle Sam.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *