Qu’est-ce que le son binaural ?

Un son binaural est une tonalité ou une fréquence spécifique, différenciée par de petites magnitudes dans chaque oreille. Par exemple, dans une oreille, la fréquence peut être de 300 Hz et dans l’autre de 310 Hz. Cette situation amène le cerveau à produire un son tridimensionnel (3D) ou illusoire de 10 Hz. Notre cerveau crée ce troisième son en essayant de «se synchroniser» avec les fréquences auxquelles il est exposé.

Qu’est-ce qu’un son binaural ?

C’est en 1839 que le scientifique allemand Heinrich Wilhelm Dove observe les signaux binauraux pour la première fois. Mais ce n’est qu’en 1973 que le Dr Gerald Oster révèle l’effet qu’a ce type de son sur le cerveau. C’est à ce moment-là que l’on adopte le terme « son binaural ».

son binaural
Lorsque des sons de fréquences différentes entrent dans chaque oreille via un casque de réalité virtuelle ou des haut-parleurs, le cerveau reconnaît les différences de phase de chacun et connecte les deux ondes. L’esprit perçoit une troisième fréquence particulière comme étant la différence entre les fréquences des tonalités qui vont à chaque oreille.

Notre cerveau produit un phénomène de pulsations à basse fréquence lorsqu’il perçoit deux tonalités de fréquences légèrement différentes, chacune étant reçue dans l’une des oreilles. Pour produire un battement binaural, les deux tonalités doivent avoir une fréquence inférieure à environ 1500 Hz (Hertz). En outre, la différence de fréquence doit être de 30 Hz au maximum, sinon les tonalités seraient perçues différemment et ne produiraient pas de son binaural.

Quel est l’effet des sons 3D sur le corps humain ?

Il existe des études et des documents qui montrent que les sons binauraux activent diverses zones du cerveau. Pour comprendre tout cela, il est important de connaître les 4 états de notre cerveau :

  • bêta (13 à 39Hz) : c’est un état qui vous permet de rester concentré. De nouvelles idées et solutions émergent pendant que votre cerveau maintient les fréquences bêta.
  • alpha (7 à 13 Hz) : dans cet état, le cerveau ralentit et se détend. C’est un état recommandé pour le traitement du stress.
  • thêta (4 à 7 Hz) : c’est un état de relaxation plus profond. C’est presque le point de sommeil. Vous pouvez ressentir un état de flottement et avoir le sentiment d’être hors de votre corps.
  • delta (moins de 4 Hz) : c’est l’état d’inconscience et de sommeil. Les fréquences delta sont associées au sommeil profond.

La chose la plus intéressante à propos de tout cela est qu’il y a une conscience pleine et unitaire même s’il y a des parties du cerveau qui fonctionnent différemment. C’est-à-dire que chaque région du cerveau où elle se trouve, émet une fréquence d’onde différente et le cerveau sélectionne les données et les simplifie en tant qu’informations individuelles.

Le cerveau humain produit toujours plusieurs ondes cérébrales 24 heures sur 24. Vos sentiments, capacités, pensées et aptitudes sont intimement affectés par ce mélange d’ondes cérébrales que votre cerveau émet. Le bien-être et le bonheur surviennent lorsque les ondes cérébrales sont parfaitement alignées avec ce que vous faites à un moment précis.

Les partisans de la thérapie par battement binaural expliquent que les avantages potentiels comprennent:

  • la réduction du stress et de l’anxiété
  • une meilleure mémoire à long terme
  • une méditation plus profonde
  • l’amélioration de la confiance en soi
  • un accroissement de la capacité à se concentrer
  • une amélioration des performances psychomotrices
  • une amélioration de l’humeur

Influence des battements binauraux sur les ondes cérébrales

Dans le cerveau, un grand nombre de neurones s’envoient de petits signaux électrochimiques. Lorsque plusieurs millions de neurones sont actifs, cette activité cérébrale peut être enregistrée et rendue visible via un électroencéphalogramme (EEG en abrégé).

Les fluctuations de tension à la surface de la tête sont mesurées et l’activité électrique du cerveau est représentée sous forme de diagramme. Il a été démontré que l’écoute des battements binauraux à l’aide d’un casque de réalité virtuelle peut influencer les ondes cérébrales. La fréquence générée par le cerveau se rapproche de la fréquence induite par les battements binauraux.

Effets des sons 3D sur les performances de la mémoire

Un groupe de chercheurs a étudié l’effet des battements binauraux sur les performances de la mémoire. Dans le cadre de l’expérience, vingt personnes ont été invitées à mémoriser des mots sans rapport les uns avec les autres, puis à les reproduire en faisant appel à leur mémoire.

Au cours de l’étude, qui s’est déroulée sur une période de 15 jours, ils ont été stimulés avec différents signaux acoustiques générés par un logiciel : des battements binauraux et d’autres sons. Les chercheurs ont observé un effet positif significatif des battements binauraux sur les capacités de mémorisation des participants.

performance et créativité
Le son binaural impacte positivement les performances de la mémoire et favorise la créativité.

Effet du son binaural sur la créativité

Une expérience à l’Université de Leiden aux Pays-Bas a étudié le lien entre les battements binauraux et la créativité. Dans l’étude, 3 expériences ont été réalisées sur une journée avec 24 personnes.

Dans la première, ces personnes ont été stimulées avec un battement binaural alpha d’une fréquence de 10Hz. Dans la seconde, la stimulation s’est faite avec un battement binaural gamma d’une fréquence de 40Hz. Et dans la troisième expérience, la stimulation provient d’un son non-binaural d’une tonalité constante de 340 Hz. L’ordre des trois expériences variait d’un participant à l’autre.

Les participants ont été stimulés à l’aide d’un gadget pendant qu’ils résolvaient diverses tâches qui nécessitaient une réflexion créative. L’étude a révélé que la stimulation avec des battements binauraux, quelle que soit la fréquence, peut avoir un effet positif sur la pensée divergente. En revanche, aucun effet sur la pensée convergente n’a pu être démontré.

Effet du son binaural sur la douleur chronique

Une étude de Donna D. Zampi a examiné si les battements binauraux pouvaient être utilisés efficacement pour soulager la douleur chronique. À cet effet, 36 sujets souffrant de différents types de douleurs chroniques ont été répartis en deux groupes.

Un groupe a entendu des battements binauraux d’une fréquence de 6 Hz et d’une durée de 20 minutes sur 14 jours consécutifs, tandis que l’autre groupe a écouté un ton non binaural de 300 Hz comme placebo. Les groupes ont ensuite été modifiés pour les 14 jours suivants. L’expérience a prouvé que la douleur perçue pourrait être considérablement réduite en écoutant des battements binauraux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *