pertes électriques VE

Des pertes électriques plus ou moins importantes sur les VE

Lorsqu’on vante les mérites des véhicules électriques, on passe souvent, pour ne pas dire toujours, les pertes électriques. Elles ne sont pas liées à l’usure de la batterie ou au fonctionnement du véhicule. Mais bien du simple fait de la charge du véhicule. En clair, c’est la différence entre ce qui est comptabilisé par le compteur électrique du domicile et ce qui est effectivement chargé dans la batterie du VE.

Cette perte, ce delta, peut s’avérer impressionnant ! Allant du simple au double ou au triple.

Pour bien comprendre les pertes, il faut savoir qu’elles peuvent avoir lieu à plusieurs endroits de la chaîne et être plus ou moins importantes. En fonction des conditions météo, par exemple… Certaines sont inévitables, d’autres peuvent diminuer.

Les véhicules électriques impliquent des pertes électriques lors de leur chargement, de par le processus de charge

Parmi les pertes inévitables, il y a l’ensemble de la consommation électrique nécessaire à la bonne gestion de la charge. Toute l’électronique de puissance qui gère la charge a elle aussi besoin d’électricité. Une électricité qu’elle ponctionne au passage. Idem pour le préchauffage de la batterie qui permet d’amener la batterie à la bonne température de charge.

Et puis, il y a les pertes dues à l’échauffement des composants. L’électricité se transforme alors en chaleur, comme elle le fait dans un radiateur électrique. Pour limite cet échauffement, certaines marques utilisent un refroidissement, mais ce dernier consomme également.

D’après Autobest, société spécialisée dans l’outillage, les pertes électriques sont très différentes d’un modèle à l’autre, d’une marque à l’autre. Parmi les très bons élèves, il y a la Volkswagen ID.3 (6,90% de pertes électriques) qui se démarquent du lot. Viennent ensuite bon nombre de modèles dont les pertes sont comprises entre 10 et 15 % (pour 100 kWh chargés dans la batterie, la consommation est de 110 à 115 kWh). Sans surprise, le nouveau Dacia Spring se retrouve en queue de peloton, la marque privilégiant un prix d’achat bas à une technologie de pointe (21% de pertes). Mais le modèle qui frappe le plus les esprit est le Honda E avec 27,10 % de pertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *