TV 2023 : l'impact du streaming sur une année télévisuelle

TV 2023 : l’impact du streaming sur une année télévisuelle

La télévision en 2023 est un univers bien plus étendu que le simple cadre des chaînes traditionnelles. Désormais, un panorama complet doit également compter les plateformes OTT, les chaînes FAST et toute autre forme de vidéo accessible par le biais des technologies modernes. Cette année, selon les dernières études de Médiamétrie, la consommation vidéo quotidienne des Français a légèrement diminué. Les données révèlent une moyenne de 4h37 par jour, 9 minutes de moins qu’en 2022, une tendance qui s’inscrit dans une dynamique de diversification des modes de consommation vidéo.

Les nouveaux usages vidéo bouleversent l’audience

Les chiffres de Médiamétrie de 2023 montrent que 67% du temps de consommation vidéo demeure consacrée au live, tandis qu’un tiers de ce temps est alloué à la vidéo à la demande (VOD), en progression de 7 points depuis 2019. Le phénomène de portabilité, avec l’utilisation accrue d’équipements mobiles tels que smartphones et tablettes, ainsi que l’engouement pour l’interactivité, a transformé les habitudes des spectateurs. En effet, l’adoption des Smart TV est significative : un foyer sur deux est équipé en 2023, un progrès notable en lien direct avec l’essor des services de vidéo directement accessibles sur ces appareils.

La montée en puissance des appareils connectés s’accompagne d’une évolution de l’équipement des foyers français. En dix ans, l’utilisation des téléviseurs traditionnels a diminué de 7 points, alors que les smartphones ont connu une augmentation spectaculaire de 21 points, suivis de près par les Smart TV et les tablettes qui enregistrent respectivement une hausse de 17 et 15 points. Les ordinateurs ne sont pas en reste avec une augmentation de 7 points de leur usage dans la consommation vidéo. Le changement est manifeste : nous sommes témoins de l’entrée dans une ère de consommation multimodale et délinéarisée de la vidéo.

Face à ces mouvements, Médiamétrie a dû adapter sa mesure pour refléter l’audience de toutes ces formes de consommation vidéo. L’organisme a intégré des individus non équipés de télévision, représentant 10% de la population française, assurant ainsi un panorama total du paysage audiovisuel français. De plus, l’évolution continue du marché des médias force Médiamétrie à se lancer dans quatre grands chantiers de mesure pour les années à venir.

La révolution des mesures d’audience à l’ère du streaming

Le paysage télévisuel traditionnel étant bouleversé par la montée des plateformes de streaming, Médiamétrie s’efforce de raffiner ses méthodes de mesure pour capturer l’ensemble du spectre de la consommation vidéo. Une attention particulière est donnée aux audiences classiques en intégrant désormais la mesure des vidéos previews, utilisées en majorité par les chaînes traditionnelles. L’audience des services de SVOD, dominée par les géants américains comme Netflix, Prime Video et Disney+, fait également l’objet d’une mesure, bien que celle-ci demeure partiellement incomplète à l’heure actuelle.

En revanche, les services français de VOD, ou même des plateformes telles qu’Apple TV+ et Paramount+, ne sont pas encore pleinement pris en compte, suggérant qu’il reste un chemin à parcourir pour parvenir à une mesure exhaustive du marché. Parallèlement, la mesure de la publicité sur ces nouveaux médias devient cruciale, tant pour les annonceurs que pour les éditeurs, afin de disposer de données fiables et exploitables dans un environnement médiatique de plus en plus fragmenté.

Les audiences des chaînes FAST, qui connaissent une croissance rapide avec plus de 500 chaînes disponibles fin 2023, nécessitent une attention particulière pour leur mesure. Ces chiffres sont essentiels pour anticiper et comprendre les futures tendances de consommation qui, sans surprise, penchent vers le streaming et la VOD. Avec seulement 11% des Français utilisant au moins une chaîne FAST en 2023, l’urgence de mesurer correctement ces audiences devient plus évidente. Cette démarche garantira une vision transparente et fiable du comportement des consommateurs.

L’essor des équipements mobiles dans la consommation vidéo

L’évolution de l’équipement des foyers français en faveur des supports mobiles a considérablement influencé la manière dont la vidéo est consommée. Les téléviseurs traditionnels perdent du terrain face aux smartphones, tablettes et Smart TV, qui offrent aux utilisateurs une expérience plus interactive et nomade. Si l’on considère les innovations telles que la transformation du Samsung Galaxy en webcam ou les caractéristiques distinctives des nouvelles gammes comme le Galaxy S23 face au A53, il est évident que les possibilités de consommation vidéo s’étendent au-delà du simple cadre télévisuel.

Les dispositifs mobiles, qu’il s’agisse d’un iPhone ou d’un smartphone Android, jouent un rôle central dans cette transformation. Ils permettent non seulement de consommer de la vidéo à la demande à tout moment et en tout lieu, mais ouvrent également la voie à de nouvelles interactions, tantôt complémentaires, tantôt substitutives aux fonctions traditionnelles de la télévision.

Face à ces changements, nous, chez Éditions O’Reilly, observons et analysons constamment les interactions entre les nouvelles technologies et les modes de vie de nos spectateurs. Qu’il s’agisse de suivre des séries sur des plateformes de streaming ou de visionner des chaînes FAST via des applications dédiées sur les Smart TV, le consommateur d’aujourd’hui s’éloigne de l’écran de télévision traditionnel et se dirige inexorablement vers une ère de liberté et de choix sans précédent.

Ce vaste mouvement impacte non seulement les entreprises de médias et de technologie, mais également la façon dont nous percevons et mesurons l’impact de ces contenus sur notre quotidien. C’est une quête permanente de la part des acteurs du secteur pour s’adapter et répondre aux besoins évolutifs des téléspectateurs, au sein de laquelle Éditions O’Reilly contribue par ses analyses et ses perspectives aiguisées sur la convergence des technologies.

L’avenir TV et vidéo sous le signe de l’innovation et du changement

Alors que l’on avance dans l’année 2023, l’enjeu pour les acteurs de la télévision est clair : évoluer pour rester pertinents dans un écosystème en pleine mutation. Médiamétrie, en s’adaptant aux nouvelles réalités du paysage audiovisuel, esquisse déjà ce que pourrait être la mesure d’audience de demain. Une mesure qui devra être à la fois flexible et suffisamment robuste pour refléter la multitude de façons dont le contenu vidéo est consommé aujourd’hui et le sera demain.

Nous sommes à un carrefour où la technologie et les usages des consommateurs dictent un renouveau du secteur. Tandis que la télévision classique semblait autrefois inébranlable, les services de streaming et les formats innovants de diffusion exigent désormais un traitement équivalent dans la mesure d’audience. La trajectoire actuelle suggère que la révolution du streaming ne fait que commencer, le comportement des téléspectateurs étant désormais aussi diversifié que les appareils disponibles sur le marché.

Chez Éditions O’Reilly, notre engagement envers nos lecteurs nous porte à demeurer à l’avant-garde de cette transformation, fournissant des informations à la fois précises et prospectives. L’incidence des tendances actuelles sur les années à venir dessine un paysage dynamique et exigeant, dans lequel la compréhension des technologies, telles que nous les connaissons aujourd’hui, deviendra de plus en plus centrale. En fin de compte, c’est une période passionnante pour être à la fois consommateur et analyste du monde de l’audiovisuel.