nvidia LHR

Arrivée imminente des cartes graphiques NVidia LHR

Tout le monde est au courant… Les cartes graphiques sont une denrée rare et les prix s’envolent. La raison est simple, les dernières générations de cartes graphiques sont convoitées pour miner les cryptomonnaies. On scalpe l’offre pour alimenter les fermes de minage. En résulte une incapacité pour les joueurs de s’acheter de nouvelles cartes graphiques.

Mais NVidia pense avoir trouver la parade. Enfin, une nouvelle fois la parade. Sachant que la première était de créer une gamme spécialement dédiée au minage… Du coup, à partir du mois prochain, les nouvelles RTX 3080, RTX 3070 et RTX 3060 Ti embarqueront un logiciel pour limiter la capacité de minage. Elles seront marquées LHR pour Low Hash Rate. Ne pouvant plus miner aussi bien, la marque espère que les mineurs se tourneront vers d’autres produits pour que les joueurs puissent en profiter.

NVidia intègre un limiteur de hachage sur ses prochaines cartes graphiques

NVidia annonce aussi qu’il serait vain de tenter de retirer le LHR, car il est protégé. Ce n’est pas qu’un pilote installé, c’est aussi une handshake sécurisée entre le BIOS et le processeur de la carte. Impossible donc de retirer le limiteur. Cependant, pour la RTX 3060 qui est déjà LHR depuis février, il est possible de contourner le limiteur via un pilote beta.

D’autant plus que cette restriction ne touche pas les cartes graphiques FE, les fameuses Founder Edition !

Enfin, derrière cette annonce qui se soucie particulièrement des gamers du monde entier et de leur bien-être ludique, NVidia réfléchit aussi à son avenir. En effet, Ethereum a déclaré qu’il allait passer au Proof of Stake. Une méthode bien moins énergivore et qui nécessite beaucoup moins de calculs. Le marché risque donc d’être inondé de cartes usagées qui ruineront les bénéfices de l’entreprise puisque les gamers les achèteront

Un scénario bien différent avec les cartes spécialement conçues pour le minage et dont les gamers n’ont pas d’usage. Elles iraient alors directement à la poubelle comme déchets électroniques plutôt que de gâcher les ventes de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *