infotainment

Apple CarPlay, Android Auto, les deux titans de l’infotainment

Concevoir, produire une voiture coûte beaucoup d’argent. Rendre la voiture attrayante, encore plus ! Après avoir voulu maîtriser toute la chaîne, les constructeurs automobiles délaissent le secteur de l’infotainment, trop coûteux.

Avec ce terme d’infotainment, on entend tout ce qui touche à l’information et au divertissement dans la commande centrale de la voiture. Pas les systèmes qui gèrent le freinage, mais plutôt le GPS ? la radio, etc. Tout ce qui fait qu’une voiture est agréable, outre le fait d’être confortable et de bien rouler.

L’infotainment est dans les mains de Google et Apple

Aujourd’hui, les deux grands groupes que sont Google et Apple sont parvenus à imposer leur loi dans ce secteur avec Car Play et Android Auto. Le gros avantage, en particulier pour le client, c’est d’avoir la certitude que la voiture est compatible avec le smartphone. Que l’on pourra utiliser toutes les fonctionnalités sans restriction, chaque application, etc. En effet, aujourd’hui un TomTom intéresse beaucoup moins qu’un Waze ou un Spotify. Ce principe est encore plus vrai chez les jeunes, nés avec un smartphone dans la main.

En réalité, même des marques qui mises encore sur le « fait-maison » sont obligés de proposer un système alternatif. C’est, par exemple, le cas de BMW qui propose CarPlay en option, à côté de son système propriétaire. Une des rares marques qui table encore sur son propre système. En face, on voit des marques qui ont décidé de pousser la base Apple ou Google beaucoup plus loin pour offrir une expérience unique et spécifique aux conducteurs, c’est le cas de Volvo. Entre ces deux exemples, les nombreux autres qui se reposent entièrement, ou presque, sur des tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *